Communiqué de presse 2020

Rencontre avec les groupes de médiation citoyenne

 
 
Rencontre avec les groupes de médiation citoyenne

De Dzoumogné à Dembeni, en passant par Kawéni et Petite-Terre, les groupes de médiation citoyenne sont au cœur des quartiers.

Jean-François COLOMBET, préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement a mis en place un plan de retour au calme autour de trois axes : mobiliser les forces de sécurité intérieure sur les contrôles de zones fortement visibles denses et mobiles, impliquer la population dans la médiation au cœur des quartiers et des établissements scolaires et redynamiser les structures existantes.

Dans le prolongement de la signature de la convention, le préfet de Mayotte et le conseil départemental sont allés hier à la rencontre des groupes de médiation citoyenne qui se déploient sur le territoire.

Ce dispositif est porté par 4 associations : Action coup de pouce, Mlezi Maoré, Fahamou Maecha et Messo. Il s’articule autour de 100 contrats aidés, et de 650 bénévoles, qui sont chargés d’assurer une médiation citoyenne.

Chaque soir, ces Mahorais volontaires iront au cœur des quartiers afin d’empêcher que des enfants tombent dans la délinquance.

Le préfet de Mayotte souligne que ce dispositif n’est pas une solution unique, mais bien une mesure parmi d’autres qui permettront de gagner la bataille de la délinquance.

Cette rencontre s’inscrit dans une volonté d’impliquer la population dans la médiation auprès des jeunes, au cœur des quartiers et autour des établissements scolaires, afin d’apaiser les tensions et de recréer du lien social.

« Il faut rétablir la sérénité à Mayotte et les groupes de médiation citoyenne y contribueront », Jean-François COLOMBET, préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement.

> CP - Rencontre GMC - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,14 Mb