Actualités

Plan d'actions de lutte contre le braconnage de tortues à Mayotte

 
 
Plan d'actions de lutte contre le braconnage de tortues à Mayotte

Afin de rehausser les efforts collectifs, Jean-François COLOMBET, préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement a tenu le 1er groupe de coordination opérationnelle de lutte contre le braconnage de tortues, en présence de Raïssa ANDHUM, 3ᵉ vice-présidente du Conseil Départemental en charge de l’aménagement du développement durable et de l’ensemble des services qui concourent à cette action.

A l'issue, le préfet de Mayotte, la 3ème Vice-présidente du Conseil départemental de Mayotte, la Communauté de communes du Sud, la Communauté de communes de Petite Terre, la Directrice de l'association "Oulanga Na Nyamba" et le Président de l'association "Les Naturalistes de Mayotte", ont signé le pacte de sauvegarde des tortues.

Les 6 signataires s'engagent à poursuivre les objectifs suivants durant l'année 2021 :

  1. Connaître les pratiques de braconnage
    • Notamment par le financement d’une étude socio-culturelle sur les habitudes de consommation de la viande de tortues dès 2021
  2. Accroître la présence sur les plages. L’objectif est d’augmenter d’au moins 50 % la présence de nuit sur les plages de Mayotte, en assurant une présence quasi-permanente sur Moya, Charifou et Saziley
    • Chaque association sera dotée de 18 emplois (PEC, services civiques) pour assurer une présence sur les plages, mais aussi mener des actions de sensibilisation
    • Les équipes du Conseil départementale seront aussi renforcées par des PEC (10 à 20 par an)
    • Les polices environnementales de la CCPT et de la CCSud vont accroître leur présence et participer à des patrouilles mixtes
    • Des patrouilles aléatoires de nuit seront organisées sur d’autres plages
  3. Améliorer la coordination
    • Un groupe de coordination opérationnelle sous pilotage DEAL coordonnera toutes les présences de nuit, échangera de l’information et mettra en place des opérations
  4. Augmenter les moyens matériels des patrouilleurs
    • Le Conseil départemental et la CCSud dote ses équipes de tous les équipements nécessaires à leur mission (véhicules, lunettes à vision nocturne, bateau, etc.)
    • La préfecture autorisera le port d’armes intermédiaires (bâton télescopique, diffuseur lacrymogène) pour les équipes du Conseil départemental
    • L’État financera aussi l’équipement des associations et leur bon fonctionnement
  5. Renforcer la protection réglementaire des sites les plus sensibles
    • Les associations seront peu à peu intégrées dans la gestion quotidienne des sites de Moya et de Saziley
  6. Communiquer auprès du grand public
    • Des actions de sensibilisation seront conduites dans les écoles
    • Un centre de soins pour les tortues marines ouvrira en Petite Terre début 2022, pour un financement total de 1,9M€.

Au total, en 2021, ce sont 2,5 M€ supplémentaires qui seront mobilisés, dont 1,5M€ de l’État.

Retour en images sur la présentation du plan d'actions de lutte contre le braconnage de tortues, par le préfet de Mayotte : https://youtu.be/hek7y9wuorQ

> PACTE DE SAUVEGARDE DES TORTUES A MAYOTTE - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,25 Mb

> Plan d'actions de lutte contre le braconnage à Mayotte - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

> Dossier de presse - Pacte de sauvegarde des tortues à Mayotte - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,14 Mb

Plan d'action de lutte contre le braconnage à Mayotte 2