Protéger Mayotte en freinant la vague épidémique

 
 
Protéger Mayotte en freinant la vague épidémique

--

Compte tenu du niveau de circulation du virus, de la capacité hospitalière et de la couverture vaccinale de la population, ainsi que de l'émergence du variant omicron, le Gouvernement a déclaré l’état d’urgence sanitaire pour Mayotte à compter du 6 janvier 2022.

En effet, le niveau de contamination s’est envolé dans le département. Le taux d’incidence est de 1 213,4 pour 100 000 habitants contre 166/100 000 la semaine précédente. Le taux de positivité est passé à 33,1 % contre 7,6 % la semaine précédente.

Le passage en état d’urgence sanitaire habilite le préfet de Mayotte à prendre de nouvelles mesures pour freiner la propagation de l’épidémie.

Mesures nouvelles

Thierry SUQUET, préfet de Mayotte, délégué du Gouvernement, a consulté hier les forces vives du territoire pour travailler collectivement sur les nouvelles mesures à mettre en œuvre.

Ainsi, le préfet prend les mesures suivantes, qui entreront en vigueur à compter du dimanche 9 janvier 2022 à 0h00 :

  • Couvre-feu de 20 heures à 5 heures avec dérogation pour la livraison à domicile et pour l’accès aux restaurants sous passe sanitaire jusqu’à 22 heures ;
  • Mise en place de jauge dans les commerces (50 % de leur capacité et 4m2 par personne) ;
  • Interdiction de fréquentation des îlots ;
  • Mise en place d’une jauge pour les sorties en mer(50 % de la capacité du bateau) ;
  • Interdiction des activités de prestation à domicile de traiteurs, de location de chapiteaux, tentes ou barnums à particuliers, d’animateurs de soirée à domicile, ainsi que le transport de matériel de sonorisation.

La rentrée scolaire

À l’approche de la rentrée scolaire, la limitation du brassage d’un nombre important d’élèves est nécessaire. De ce fait, à l’initiative du recteur de Mayotte, une application du niveau 3 renforcé sera mise en place dans les lycées permettant l’hybridation selon le contexte local. Les élèves de la classe de seconde et première auront cours en présentiel 1 jour sur 2.

Un dispositif spécifique sera mis en place pour limiter le brassage dans la restauration scolaire.

Mesures déjà mises en place  

  • Port du masque obligatoire dans l’espace public urbanisé ;
  • Télétravail obligatoire (minimum 3 jours par semaine) quand c’est possible ;
  • Interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes dans l’espace public ;
  • Interdiction des manzarakas et des voulés ;
  • Interdiction de la consommation debout dans les cafés et les bars ;
  • Renforcement des jauges dans les mosquées à 75 % de leur capacité ;
  • Jauge de 6 personnes par table dans les bars et les restaurants ;
  • Interdiction du sport en intérieur ;
  • Annulation des différentes cérémonies de vœux.

Ralentir la propagation du covid-19 et de ses variants

Se faire vacciner pour préserver sa santé et celle de ses concitoyens

Le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.

Cette dose de rappel est nécessaire pour rebooster l’immunité et ainsi protéger les personnes à risques.

Le Gouvernement prévoit la transformation du « pass sanitaire » en « pass vaccinal » à partir du 15 janvier 2022.

Encore et toujours, même vaccinés, continuons à respecter les gestes barrières.

Thierry SUQUET, préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement, a donné des instructions aux forces de l’ordre pour mener des contrôles et veiller à l’application des mesures de freinage.

> CP - COVID19 Protéger Mayotte en freinant la vague épidémique - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb