Dispositif mis en place

Distribution de bons alimentaires|Signature de la convention de partenariat avec Dzaoudzi-Labattoir

 
 
Distribution de bons alimentaires|Signature de la convention de partenariat avec Dzaoudzi-Labattoir

Signature de la convention de partenariat entre l’État et la commune de Dzaoudzi-Labattoir relative à la distribution de bons alimentaires exceptionnels financés par l’État aux Mahorais vulnérables dans le contexte de la crise sanitaire du COVID

Alors que la crise épidémique bouscule le quotidien des Mahorais, elle pèse tout particulièrement sur les personnes les plus précaires. En raison du confinement rendu nécessaire par la circulation du virus Covid 19, l’État mobilise des moyens supplémentaires à l’aide alimentaire de droit commun, qui se poursuit par ailleurs dans les conditions habituelles, pour qu’à la crise sanitaire ne s’ajoutent pas des drames sociaux. En effet, certains ménages font face à des dépenses plus importantes du fait du confinement ou à des difficultés à subvenir à leurs besoins les plus essentiels. L’absence de cantine quasi-gratuite fait, par exemple, supporter à de nombreuses familles une charge financière supplémentaire pour faire déjeuner leurs enfants. Enfin, ces ménages ont pu voir leurs revenus diminuer du fait de la situation épidémique.

Jean-François COLOMBET, Préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement et Saïd OMAR OILI, maire de Dzaoudzi-Labattoir, ont donc signé ce jour la première convention de délégation de la gestion de la distribution des bons alimentaires financés par l’État afin de lutter contre les fragilités nouvelles nées de la crise sanitaire et d’organiser la relation partenariale entre l’État et les collectivités territoriales dans l’aide d’urgence aux plus démunis.

Par cette convention, l’État s’appuie sur les CCASCentre communal d'action sociale dont l’implantation territoriale doit permettre de renforcer le maillage des interventions sur le département de Mayotte et d’élargir, à court terme, le champ des actions au bénéfice des populations les plus fragiles.

Le préfet de Mayotte et le maire de Dzaoudzi-Labattoir ont rappelé que le maintien de l’aide alimentaire est une priorité absolue pour répondre aux besoins essentiels des foyers les plus précaires.

D’autres signatures sont d’ores et déjà annoncées.

> CP - Signature de la convention de partenariat entre l’État et la commune de Dzaoudzi-Labattoir relative à la distribution de bons alimentaires exc... - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,14 Mb