Communiqués de presse 2022

NOUVELLE OPÉRATION DE DESTRUCTION D’HABITATIONS ILLÉGALES A MGNAMBANI, COMMUNE DE BANDRÉLÉ

 
 
NOUVELLE OPÉRATION DE DESTRUCTION D’HABITATIONS ILLÉGALES A MGNAMBANI, COMMUNE DE BANDRÉLÉ

Après une série de contentieux qui avaient suspendu les arrêtés préfectoraux portant évacuation et destruction d’habitats illicites à Mgnambani sur la commune de Bandrélé, le tribunal administratif a rendu le 28 avril dernier une décision en faveur de la préfecture pour l’application de l’arrêté préfectoral du 3 mars 2022 ordonnant l’évacuation et la destruction des bangas construits illicitement à Mgnambani.

120 constructions illégales ont été détruites ce lundi 30 mai, sur ordre de Thierry SUQUET, Préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement.

Le maire de Bandrélé avait sollicité le Préfet de Mayotte pour mettre en œuvre les dispositions de la Loi ELAN afin de restaurer l’État de Droit, la sécurité et la tranquillité des habitants de la commune.

Les abords du site faisaient l’objet de troubles récurrents à l’ordre public et le quartier était défavorablement connu pour des trafics illégaux en tout genre.

Dans le cadre de cette opération, 102 étrangers en situation irrégulière ont été interpellés par la gendarmerie et la police et font l’objet d’une mesure d’éloignement.

Lors des enquêtes sociales préalables à l’opération, l’ACFAV (Association pour la Condition Féminine et l’Aide aux Victimes) avait rencontré 47 ménages représentants 196 personnes. Des hébergements avaient été identifiés et réservés pour l’ensemble de ces 47 ménages.

Une permanence sociale a été mise en place les jours précédant l’opération, ainsi que ce lundi 30 mai, afin d’accompagner les familles vers ces hébergements. À cette heure, une personne a été hébergée.

> CP - NOUVELLE OPÉRATION DE DESTRUCTION D’HABITATIONS ILLÉGALES A MGNAMBANI, COMMUNE DE BANDRELE - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

Photo 2