Communiqués de presse 2021

La lutte contre l’habitat illicite reste une priorité de l’action de la préfecture de Mayotte

 
 
La lutte contre l’habitat illicite reste une priorité de l’action de la préfecture de Mayotte

Dans le prolongement de la première tranche de démolitions (intervenue fin septembre dernier) de 350 habitats construits illicitement à KOUNGOU, au lieu-dit Carobolé, une nouvelle intervention a été programmée ce vendredi 29 octobre 2021, concernant les 230 habitations de fortune restants.

C’est en tout 580 bangas qui auront été détruits sur ce site, portant à 1 503 le nombre de cases illégales détruites depuis le début de l’année 2021.

Thierry SUQUET, Préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement, réaffirme ainsi son engagement de faire de la lutte contre l’habitat illégal une des priorités de son action, au même titre que la lutte contre l’immigration clandestine, et l’insécurité publique à Mayotte, afin de restaurer l’État de droit, et ramener la paix sociale.

25 étrangers en situation ont été interpellés à KOUNGOU Carobolé, et reconduits à la frontière.

Les autres occupants ont fait l’objet d’enquêtes sociales, diligentées par l’ACFAV (Association pour la Condition Féminine et l’Aide aux Victimes), en lien avec la Direction de l’économe, de l’emploi du travail et des solidarités, et le CCASS de la commune, afin que des solutions adaptées à leur situation personnelle puissent leur être proposée, 219 les ont acceptées.

Ces destructions permettront à la commune de lancer un important projet de construction de 500 logements sociaux.

La lutte contre l’expansion des bidonvilles revêt un enjeu républicain, à la fois au niveau sécuritaire, social, économique, et environnemental, et la reconquête de ces territoires permet à l’État de s’engager activement dans le développement du parc de logement social, parallèlement au doublement des crédits de la LBU, et à l’ouverture de village-relais, dont Étape Fuléra à Tsoundzou II, dernièrement.

« Permettre aux Mahorais d’habiter des logements dignes n’est pas négociable. Cet impératif suppose de construire et nécessite de détruire ». Thierry SUQUET, Préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement.

> CP - La lutte contre l'habitat illicite reste une priorité de l'action de la préfecture de Mayotte - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb

1
2