Levée de l’état d’urgence sanitaire : Reprise progressive des activités physiques et sportives

 
 
Levée de l’état d’urgence sanitaire : Reprise progressive des activités physiques et sportives

Le Conseil des Ministres du 16 septembre 2020 a décidé de mettre fin à l’État d'urgence sanitaire à Mayotte et en Guyane.

Le régime transitoire en sortie de l'état d'urgence sanitaire prévu par l'article 1er de la loi du 9 juillet 2020 prend le relais de l'état d'urgence dans ces deux territoires.

Mayotte et la Guyane sont classées en zone de circulation active du virus.

 

Dans ce contexte, la reprise des activités sportives se fera progressivement dans le strict respect des recommandations nationales.

Les modalités de reprise des activités sportives

  • Toutes les activités physiques et sportives sont autorisées sous toutes leurs formes : loisirs ou compétitives.
  • La pratique sportive n’est pas restreinte à 10 personnes sauf contre-indication inscrite dans les protocoles fédéraux.
  • Le respect des protocoles émis par les fédérations délégataires pour l’organisation des pratiques, ainsi que les recommandations édictées par le Ministère en charge des Sports est obligatoire.
  • Le respect des mesures d’hygiène et de distanciation physique est également obligatoire pour éviter la propagation du virus.

Il est rappelé aux ligues et clubs un devoir de vigilance sur le respect de l’ensemble de ces mesures : Mise à disposition d’une quantité suffisante de gel avant toute entrée sur le terrain ou le plateau, nettoyage des bancs lors des échanges entre les mi-temps, une quantité suffisante de bouteilles d’eau pour éviter le partage entre joueurs, limitation des effectifs en présence sur les plateaux et terrains pour favoriser des meilleures conditions de distanciation physique.

  • En dehors de la pratique sportive, le port du masque est obligatoire dès 11 ans dans les équipements sportifs couverts et de plein air (vestiaires, circulation, etc.).
  • Les ligues doivent obligatoirement transmettre aux services de l’Etat (DJSCS) et l’ARSAgence Régionale de Santé les noms /prénoms et numéros de téléphone des référents COVID des ligues, comités et clubs.

Ouverture des lieux de pratique sportives

Les équipements sportifs couverts ou de plein air peuvent ré-ouvrir (dont gymnases, salles de sports, piscines, baignades, centre équestre, stades).

Certains équipements peuvent toutefois restés fermés, si les moyens nécessaires à la mise en œuvre des consignes sanitaires ne peuvent être assurés par le propriétaire ou l’exploitant.

Pour les structures privées de fitness, en l’absence de comités régionaux, elles devront élaborer un protocole sanitaire à soumettre à la validation des services de l’État. Celui-ci fera l’objet d’une contractualisation entre chaque structure et l’État.

En cas de manquement au protocole, le préfet peut décider de fermer provisoirement l’établissement.

L’utilisation des vestiaires collectifs est possible dans le respect des normes sanitaires. L’accès aux douches est autorisé si la distanciation physique y est respectée et si un nettoyage régulier quotidien est effectué.

Le maintien des normes sanitaires et des bons réflexes à adopter devra être garanti :

- Respect des règles de distanciation : 2 m entre chaque participant statique ou dynamique, 1 m durant les moments statiques

- respect des gestes barrières

- se changer ou se doucher à domicile en priorité

- Port du masque dans tous les équipements recevant du public dès 11 ans

- Rassemblement de plus de 10 personnes dans l’espace public autorisé que sur accord préfectoral- non applicable aux équipements recevant du public et à la pratique sportive.

L’organisation des manifestations sportives et accueil du public

- Toute manifestation organisée dans des établissements sportifs couverts (de type X) ou des établissements plein air (de type PA) doit faire l’objet d’une déclaration auprès du préfet, au plus tard 72h à l’avance, dès lors que le public accueilli dépasse le seuil de 1500 personnes. Le préfet peut, en fonction des circonstances locales, fixer un seuil inférieur.

- Dans le cas où la manifestation prévoit de rassembler plus de 5000 personnes, une demande de dérogation à titre exceptionnel auprès du préfet est obligatoire. Celui-ci peut l’accorder ou non, en fonction de son analyse sur la situation sanitaire et des risques de contamination du virus.

-l’accueil du public doit donc se faire dans le strict respect des recommandations sanitaires et selon une approche de gestion des flux de personnes qui doivent être cosignés sur un protocole sanitaire.

  •      Pour les manifestations où l’accueil du public se fait dans une tribune :

-Le port du masque est obligatoire

-Une distance minimale d’un siège entre chaque personne ou groupe de 10 personnes maximum qui sont venues ensemble doit être observée

-Toutes les autres mesures barrières doivent être obligatoirement respectées

  •       Pour les manifestations où l’accueil du public se fait debout

-Le port du masque est obligatoire dès 11 ans

-La distanciation physique de 1 mètre est obligatoire

-La gestion du flux des personnes doit être garantie ainsi que le respect des gestes barrières et autres

La reprise des compétitions sportives et championnats est désormais autorisée

La décision d’accueillir du public relève de la seule responsabilité des clubs organisateurs qui s’assureront de leur capacité à faire respecter les recommandations sanitaires requises : port obligatoire du masque dès 11 ans, pulvérisateurs de gel hydro-alcoolique en quantité suffisante pour les spectateurs et respect des mesures de distanciation physique.

> CP - Reprise progressive des activités physiques et sportives - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb