Communiqués de presse 2019

Foyers de fièvre aphteuse aux Comores : mesures de prévention mises en œuvre

 
 
Foyers de fièvre aphteuse aux Comores : mesures de prévention mises en œuvre

Des foyers de fièvre aphteuse ont été détectés récemment aux Comores. Cette présence a été confirmée par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD).

Cette maladie virale ne présente pas de risque pour l’homme mais est extrêmement contagieuse pour les animaux d’élevage. Les espèces concernées sont les bovins, les ovins, et les caprins. Cette maladie peut être transmise par les animaux vivants, les denrées animales ou d’origine animale ainsi que par tout matériel contaminé (ex : bottes, chaussures, matériels divers…). L’introduction de cette maladie à Mayotte menacerait la pérennité des filières d’élevage et entraînerait de graves conséquences, tant économiques que sanitaires.

Suite à ce signalement, le préfet de Mayotte, délégué du gouvernement a réuni une cellule de veille avec l’ensemble des services de l’État concernés, la Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF), l’Agence Régionale de Santé (ARSAgence Régionale de Santé), la Police aux frontières (PAFPolice aux frontières), les Douanes, la Direction de la mer sud océan indien (DMSOI), le Conseil départemental, la société EDEIS gestionnaire de l’aéroport de Mayotte, et la compagnie maritime SGTM.

Suite à cette réunion plusieurs mesures préventives ont été décidées par le Préfet :

- Installation de pédiluves pour désinfecter les chaussures des passagers à la descente des avions en provenance ou ayant fait escale aux Comores à l’aéroport de Mayotte ainsi qu’au quai Ballou à Dzaoudzi pour les passagers des bateaux du SGTM et au port de Longoni pour les équipages des porte-containers ayant fait escale aux Comores.

- Renforcement des contrôles douaniers et sanitaires au niveau des bagages des passagers afin de faire respecter l’interdiction d’importation de produits d’origine animale (viande, sandwichs et reste de repas, lait et produits laitiers, peaux d’animaux…)

- Diffusion d’informations spécifiques quant à cette épizootie à destination des passagers en provenance ou à destination des Comores ainsi qu’aux compagnies aériennes ou maritimes.